La défense de la famille est au cœur de la mobilisation LMPT. Pour tous ceux qui refusent de voir les projets gouvernementaux se concrétiser, il s'agit de s'engager très clairement, avec détermination.

Face au silence et au mépris du gouvernement, LMPT a décidé de marquer un changement de ton et de méthode.
C'est la raison qui actuellement conduit à deux types d'action :

  1. une série d'actions dans la durée pour dénoncer l'arrivée toujours insidieuse du gender, pour ensuite avoir la capacité de proposer un projet de texte de loi sur la famille au moment même où le gouvernement cherche à imposer là encore sa vision des choses, enfin un travail en direction des élus pour la préparation des échéances électorales à venir;
  2. Un an après! la reprise des manifestations sur le terrain pour peser sur ces débats.

Un certain nombre d'entre nous, persuadé du bien fondé de cette logique, se demande comment poursuivre notre lutte, comment faire reconnaître que le projet sociétal "Hollande and Co" est une impasse pour la France.
A cette juste interrogation, quelques propositions.
Nous avons en effet le choix entre un ou plusieurs engagement possibles.

  • Se mobiliser avec les veilleurs de Vichy, de Moulins et de Montluçon : actions mensuelles simples et très symboliques. Le nombre de veilleurs montre au pouvoir la continuité de la mobilisation ce qui agace prodigieusement les membres du gouvernement. Prochaine veillée à Moulins vendredi 22 novembre à 20h30, devant l'hôtel de ville
  • Participer directement à la vigilance sur le gender qui continue à se mettre en place insidieusement sous le couvert des activités extra scolaires par exemple. Rejoignez l'équipe de Sylvie Ulrich. 
  • Participer au Grenelle de la famille. L’Allier est en charge de l’organisation de la partie Auvergne. Louis-René de Riberolles a besoin de toutes les bonnes volontés pour le montage concret de cette action. Il recherche en particulier des personnes capables d'intervenir sur le fond de ce dossier. Le sous thème "Auvergne" est la conjugalité.
  • Adhérer formellement à l'association LMPT pour qu'elle devienne une des toutes premières associations de France. Cela lui permettra d'être mieux reconnue par les pouvoirs publics. Pour adhérer en ligne, cliquez ici
  • S'engager avec les élus pour peser sur les élections futures. C'est par cet engagement que les lignes pourront bouger. Occuper le terrain évitera d'avoir une majorité parlementaire contre la famille et l'enfant. Il s'agit par exemple de tout simplement participer aux réunions et débats publics avec les élections. Soutenons les élus qui ont les mêmes valeurs que nous. C'est Marie-Hélène Tostain qui a en charge cet aspect de notre mobilisation.
  •  Manifester le moment venu (localement, régionalement, nationalement). Les Bourbonnais ont montré ce qu'ils savaient faire dans ce domaine. Tenons-nous prêt à enter à nouveau dans la danse! C'est très bientôt à Nantes, suivons avec intérêt ce qui va se passer. Notre organisation est en place, prête à agir.
  • Participer à la diffusion des messages d'informations par tous les moyens possibles (de vive voix, par mail, sur notre blog, facebook et twitter). Trop de gens se plaignent de ne pas être informés. Battons-nous donc pour qu'ils le soient. Ce n'est pas l'affaire de quelques-uns, c'est bien l'affaire de chacun d'entre nous. 

En conclusion, les mouvements de mauvaise humeur des Français sont aujourd'hui très nombreux tant la situation actuelle est alarmante. Le combat que nous menons est juste et déterminant pour l'avenir de la France, probablement encore plus important que beaucoup de récriminations catégorielles pourtant parfaitement justifiées. Nous sommes tous persuadés de l'importance de la place de la famille comme clé de voute de notre société. Alors défendons-là, battons-nous toujours et encore contre les malséants qui veulent la détruire. Nous devons pleinement assumer cette responsabilité, pour nous, nos enfants et leurs enfants.

Philippe Chevallier-Chantepie
LMPT 03